Présidents d’honneur

Emmanuel de Waresquiel

Né en 1957, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, docteur en histoire, professeur à l’Ecole pratique des Hautes études, Emmanuel de Waresquiel est l’un des historiens et biographes le plus lus de sa génération. Il est l’auteur, entre autres, des biographies du duc de Richelieu (Perrin, 2006), de Talleyrand (Fayard, 2006), de Fouché (Tallandier, 2014), primé à six reprises.

Son dernier ouvrage, Juger la reine (2016, Tallandier) se penche sur le procès de Marie-Antoinette par le tribunal révolutionnaire en 1793. En examinant attentivement les minutes du procès éclair qui lui a été intenté et en scrutant – ce qui n’avait jamais été fait– la biographie des jurés, Emmanuel de Waresquiel raconte avec force ces trois journées. Décrivant le cadre, dépeignant les protagonistes, il restitue parfaitement le climat politique de l’époque, sans s’interdire de dévoiler au lecteur les réflexions qu’éveillent chez lui ce moment de basculement de l’histoire.

Ghislaine Dunant

Ghislaine Dunant est née à Paris en 1950. Elle est l’auteure de L’Impudeur (1989), La Lettre Oubliée (1993), Cènes (2001) publiés chez Gallimard. En 2008, elle reçoit à Lausanne le prix Dentan pour Un effondrement (2007), publié chez Grasset.

En 2016, elle remporte le prix Femina Essai  pour Charlotte Delbo, La vie retrouvée (Grasset).

Charlotte Delbo est déportée avec 230 femmes au camp de Auschwitz-Birkenau en 1943. De retour à Paris, parallèlement à l’écriture de la trilogie Auschwitz et après, elle s’engage dans des combats politiques, voyage dans le monde, s’enthousiasme pour les êtres, aime et reste fidèle aux témoins de sa vie. Charlotte Delbo est une extraordinaire femme libre et un immense écrivain à redécouvrir sous la plume de Ghislaine Dunant, qui prouve dans ce livre la relation étroite et littéraire nouée durant les sept années de recherche et d’écriture sur la vie et l’œuvre de Charlotte Delbo. Un manifeste, pour la vie retrouvée.