Auteurs présents

Zoom sur quelques invités de l’édition 2018 du Festival :

© Mathieu Thoisy

TOM VOLF

Photographe et réalisateur, Tom Volf  « rencontre » par hasard Maria Callas en découvrant sa voix dans un enregistrement de Lucia di Lammermoor de Donizetti en 2013. C’est le début d’une aventure qui durera plus de trois ans, durant lesquels il décide de suivre les traces de Callas aux quatre coins du monde, de rencontrer ses proches encore en vie et d’acquérir des archives exceptionnelles. La Callas : confidential (La Martinière, 2017)

Callas : confidential

A l’occasion des 40 ans de la disparition de la cantatrice, cet ouvrage nous invite à marcher dans les pas de la Callas, femme fragile et artiste acharnée de travail, en parcourant ses archives personnelles : photos inédites issus de ses albums privés, extraits de sa correspondance et de ses carnets, entretiens redécouverts où elle se livre sans fard sur sa vie, son art, les scandales qui ont jalonné son parcours. Une expérience bouleversante, au plus près de la femme que fut Maria Callas.

FRANÇOIS TAILLANDIER

Romancier, François Taillandier est notamment l’auteur de Anielka (Grand Prix du roman de l’Académie française) et de La Grande Intrigue, une suite romanesque en cinq volumes. Il a également publié plusieurs essais biographiques sur Balzac, José Luis Borges ou Jésus. En 2017, il présente Edmond Rostand : l’homme qui voulait bien faire (éditions de L’Observatoire).

Edmond Rostand : l’homme qui voulait bien faire

François Taillandier publiera en janvier prochain une biographie d’Edmond Rostand, à l’occasion du centenaire de sa mort. Le parcours du poète et dramaturge qui connut une ascension fulgurante après le triomphe de Cyrano de Bergerac.

FRÉDÉRIQUE HÉBRARD

Frédérique Hébrard a fêté ses 90 ans en juin 2017. Romancière, fille de l’académicien André Chamson, femme du comédien et scénariste Louis Velle, elle est l’auteur de nombreux romans à succès comme La Demoiselle d’Avignon, La Chambre de Goethe ou Le Mari de l’ambassadeur, la plupart adaptés avec succès à la télévision.

Elle était une fois… Souvenirs

« L’ai-je vécu ? L’ai-je rêvé ? Peu importe : je vous le raconte. »

A la veille de ses quatre-vingt-dix ans, Frédérique Hébrard, l’auteur du Château des Oliviers, de La Demoiselle d’Avignon, de La Chambre de Goethe et de tant d’autres succès, se raconte à la première personne. Une vie d’artiste, entre ombre et lumière, qui affiche avec pudeur les cicatrices du bonheur.

© Baltel-Sipa

GENEVIÈVE DELPECH

Geneviève Delpech est artiste peintre, médium et écrivaine. Elle rencontre Michel Delpech en 1983 et prend son nom deux ans plus tard : le coup de foudre a été immédiat. Aujourd’hui, après la mort de son mari, elle s’attache à faire perdurer l’œuvre et l’esprit de celui qui fut l’un des chanteurs français les plus aimés de son époque. Dans Michel Delpech : quand j’étais chanteur (Flammarion, 2017), elle nous offre une véritable plongée dans l’intimité du chanteur.

Michel Delpech : quand j’étais chanteur

« Retracer la carrière de quelqu’un que l’on a aimé follement, passionnément, avec qui on a partagé le meilleur et sublimé le pire est une lourde tâche. Par ce livre, Michel, je vais te retracer à travers tes chansons, à travers tes heures claires et tes heures sombres, à travers nous deux. » Dans cette biographie largement illustrée, Geneviève Delpech raconte son mari, révèle sa sensibilité et rend un hommage émouvant à celui dont toute la vie a oscillé entre le succès et la rançon de la gloire.

JEAN DES CARS

Habitué du Festival, Jean Des Cars est écrivain et journaliste. Il a collaboré à Paris Match et au Figaro Magazine. Historien reconnu, il se passionne pour le destin des grandes dynasties européennes. Auteur de biographies et de récits historiques de référence – dont Louis II de Bavière (2005), Sissi ou la fatalité (2005), Haussmann, la gloire du Second Empire (2008) et La Saga des Habsbourg (2010) –, ses livres ont été traduits en plusieurs langues.

François-Joseph et Sissi : le devoir et la rébellion

La première biographie illustrée d’un couple légendaire parmi les plus célèbres de l’histoire. Pour le meilleur et pour le pire, entre quelques joies et d’innombrables tragédies, toutes ancrées dans la mémoire européenne, préludes à la fin d’un monde, celui d’avant 1914. Etayé sur une nouvelle approche documentaire, cet ouvrage relate l’histoire de ce couple imprévu, donc romanesque.

FLORENCE M.-FORSYTHE

Florence M.-Forsythe est metteur en scène, comédienne, productrice d’émissions pour France Culture. Elle a bien connu Maria Casarès avec qui elle avait une amitié profonde et complice. Elles ont collaboré ensemble autour d’un projet de film sur l’actrice. Elle est notamment l’auteur de Maria Casarès, une actrice de rupture (Actes Sud, 2013), de Jacques Lacarrière, passeur pour notre temps (Le Passeur, 2015) et de Tu me vertiges : l’amour interdit de Maria Casarès et Albert Camus (Le Passeur, 2017).

Tu me vertiges : l’amour interdit de Maria Casarès et Albert Camus

Un roman enlevé et virevoltant dans le Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre, théâtre de la passion incandescente mais secrète de Maria Casarès et Albert Camus. Pour Camus, Casarès est « l’Unique » ; et lui restera, par-delà la mort, le plus grand amour de sa vie.

THIERRY LENTZ

Directeur de la Fondation Napoléon, Thierry Lentz est universellement connu pour ses ouvrages sur le 1er Empire -dernier paru, Joseph Bonaparte, prix Chateaubriand. Mais ses curiosités et son talent l’ont conduit à s’intéresser à John Kennedy aussi bien qu’au peintre Velasquez. Il sort une nouvelle fois de son domaine d’élection et prouve qu’il est également à l’aise dans le cœur tourmenté du XXe siècle.

Le diable sur la montagne : Hitler au Berghof (1922-1944)

L’exploration physique et historique d’un lieu grandiose et mythique que le Führer avait façonné à sa main. Là aussi s’est joué jadis le sort du monde. Entre 1940 et 1944, alors qu’il mettait le monde à feu et à sang, il passa dix-neuf mois dans son cher Berghof, servi par des SS en spencer et gants blancs, préservé du moindre souci par son âme damnée Martin Bormann. Il ne reste de tout cela que des ruines et un goût de cendres, à l’égal de la folie du IIIe Reich.

VLADIMIR FÉDOROVSKI

Vladimir Fédorovski est un écrivain et ancien diplomate russe. Traduits dans le monde entier, ses livres sont des best-sellers internationaux. Parmi eux : Poutine, l’itinéraire secret, enquête sur son ascension (1952-2000), paru en 2014.

Poutine de A à Z

La tension internationale, la crise ukrainienne, le retour à une nouvelle guerre froide, la crise syrienne et, dernièrement, l’élection de Donald Trump, ont porté la personnalité de Poutine au pinacle. Depuis son arrivée au pouvoir suprême, en 2000, son aura n’a cessé de croître. Par-delà les appréciations, ce livre propose de déchiffrer ce phénomène par le biais de multiples clefs et analyses : la psychologie de Poutine, sa carrière de leader politique, mais aussi la géographie et l’histoire de son pays.
Bousculant les idées reçues et l’esprit politiquement correct, Poutine de A à Z dessine le portait inattendu de l’homme fort de la Russie.

JEAN-LOUIS DEBRÉ

Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel de 2007 à 2016, a été ministre de l’Intérieur et président de l’Assemblée nationale. Il est aussi romancier et écrivain. Son livre, Ce que je ne pouvais pas dire (Robert Laffont, 2016), s’est vendu à près de 120 000 exemplaires. En 2017, il publie Tu le raconteras plus tard, toujours aux Éditions Robert Laffont.

Tu le raconteras plus tard

« Tu le raconteras plus tard », lui avait conseillé Jacques Chirac à la lecture d’une partie de cet ouvrage en lui demandant de différer sa publication pour des raisons politiques. Jean-Louis Debré a attendu plus de dix ans. Il offre ici à la fois un témoignage de première main sur une période passionnante de notre vie politique et un portrait intime et très personnel de l’ancien président, puisé dans l’histoire d’une longue relation de confiance et d’affection. Fourmillant d’anecdotes et de choses vues, son livre est celui d’un confident des bons et des mauvais jours, d’un ami aussi lucide qu’indéfectible.

MYRIAM ANISSIMOV

Myriam Anissimov est née en 1943 dans un camp de réfugiés en Suisse. Elle est l’auteur de plusieurs biographies de référence (Primo Levi, Romain Gary, Vassili Grossman) et de plusieurs récits intimes, parmi lesquels Le Marida, La Soie et les Cendres, Dans la plus stricte intimité, Vie et mort de Samuel Rozowski, Sa Majesté la Mort et Jours nocturnes. En 2017, elle publie aux éditions du Seuil Les yeux bordés de reconnaissance.

Les yeux bordés de reconnaissance

Invitée à une émission de télévision littéraire en même temps que Romain Gary, la narratrice va faire sa connaissance. Elle est fascinée par cet homme déclinant, génial, désabusé, accumulant des liaisons absurdes pour tromper sa solitude. Le portrait est saisissant, vu par une jeune femme qui ne veut pas être traitée comme une proie facile. Honnête, la romancière revient sur ce chassé-croisé amoureux et désespéré avec en arrière-fond l’horreur de la Seconde Guerre mondiale.

LAURENCE DEBRAY

Née en 1976, Laurence Debray a grandi en France et en Espagne. Elle a travaillé dans la finance avant de renouer avec l’histoire contemporaine. Elle est l’auteur d’une biographie, Juan Carlos d’Espagne (Perrin, 2013) et de Fille de révolutionnaires (Stock, 2017).

Fille de révolutionnaires

Fille de Régis Debray et d’Élizabeth Burgos, dont l’aventure  commune a toujours gardé sa part de mystère, l’auteur les  raconte, comme les héros d’un film d’aventure au scénario  romantique, parfois dramatique. De Saint-Germain-des-Prés à Fidel Castro, le Che, les geôles boliviennes, la France  de Mitterrand, la grande histoire est intimement mêlée à la  leur, celle d’un couple, et d’une enfant, ensuite. Comment se  construire entre ces monstres sacrés dont le combat politique  et intellectuel fut l’unique obsession ? Avec la distance  d’une historienne et la curiosité d’une fille, le regard d’une  génération sur la précédente.